S’envoler malgré la peur

Ceci n’est pas ce que je voulais peindre… mais ce que j’ai réussi à peindre.

Quand j’ai eu l’idée de cette création, j’essayais de trouver l’inspiration pour parler du stress. Après avoir lu l’excellent livre de Sonia Lupien, « Par amour du stress », j’ai juste envie de crier au monde entier ce que j’ai appris dans ce livre, parce que je trouve que c’est tellement incroyable et important tout ce qu’elle explique par rapport à notre façon de gérer le stress aujourd’hui. Mais mon syndrome de l’imposteur, lui, c’est une autre affaire :

– Tu m’avais pas dit que tu avais l’ambition de devenir une gourou du développement personnel? 

– Comment ça? Je trouve juste ça trop intéressant et je crois que ça pourrait aider plein de monde, m’essemble que je peux pas garder ça juste pour moi…

– Ok… mais t’es qui pour donner des conseils aux autres? T’en a beaucoup à apprendre sur le sujet toi-même!!

– C’est vrai. Mais est-ce que je dois attendre d’être la pro de la gestion du stress pour partager mes découvertes? Peut-être que dans le fond, ce que j’ai le goût de partager avec les autres, ça m’aide aussi à l’assimiler.. Je vois un peu ça de-même…

– Ok… mais si « les autres » trouvent pas ça intéressant? S’ils trouvent ça niaiseux que tu te mettes à parler de tes trucs… peut-être que c’est des bons trucs justes pour toi, tu serais surement mieux de ne pas en parler…

– Je crois que c’est exactement pour ça qu’on a de la difficulté à en parler. Comme ça se passe dans notre tête et qu’on n’a pas accès à la tête des autres, on a l’impression que ça arrive juste à nous. Mais c’est faux et j’aimerais ça, moi, contribuer à parler de santé mentale. Je trouve ça difficile, mais c’est important. Surtout pour l’apprendre à mes enfants.

– Ok… mais si…

Bon, je vais arrêter là parce que ça finit jamais… mais je suis certaine que vous comprenez le principe! (Non, je n’ai pas de trouble de personnalité, c’est juste que j’imagine ma tête avec les petits bonhommes comme dans le film « Sens dessus dessous »)

Sinon, sur ma création, avez-vous remarqué que même si le texte dit : « s’envoler malgré la peur », l’oiseau a même pas l’air proche d’être sur le bord de s’envoler??

J’ai remarqué ça une fois que je l’ai terminé : mon oiseau n’a pas l’air convaincu… moi non plus d’ailleurs!! En vrai, au début c’était pas cette phrase-là qui m’a inspiré tout le reste autour, c’était plutôt celle-ci : « Est-ce que la peur va encore m’empêcher d’avancer? ». Mais comme j’aurais voulu mettre un message positif à mon image, je l’ai « adapté ». Sauf qu’une fois terminé, je trouve que l’oiseau ne fitte pas, vu qu’il a l’air trop bien sur sa branche. Donc, voici la version originale :

Dans l’atelier

CETTE OEUVRE (sans le texte) EST DISPONIBLE!

MALGRÉ LA PEUR, 10×8 po, technique mixte sur papier aquarelle (à encadrer)

Il me fera plaisir de vous donner plus d’infos sur cette œuvre:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s